Tempête autour du bore

Cristal_de_bore.JPGLe bore, un minerai essentiellement exploité aux Etats-Unis et en Turquie, fait l’objet d’une querelle entre l’Europe et la Turquie. En effet, le 6 novembre dernier, l’Union a classé le bore sur la liste des produits toxiques nécessitant un étiquetage spécifique pour tous les produits contenant du bore.

Dans son édition d’hier, “Le Monde” revient sur cette querelle opposant l’Union européenne et la Turquie. La décision européenne d’inscrire le bore au tableau des substances toxiques est ressenti par la Turquie  comme une décision politique. La presse turque y voit même “un nouvel obstacle sur la route de l’UE“.

On comprend la colère de la Turquie quand on sait que le pays est le premier pays producteur de bore devant les Etats-Unis et la Russie avec 688.000 tonnes extraites en 2007. Ce bore qui servait jusqu’à présent dans l’industrie pharmaceutique, aérospatiale, plastique ou encore textile, intéresse désormais l’industrie nucléaire.

Himi Güler, le ministre turc de l’énergie précisait en novembre dernier lors de l’inauguration d’une nouvelle usine de transformation du bore, “nous allons nous battre contre cette décision en présentant des arguments scientifiques et techniques, afin de permettre à notre pays de profiter de cette richesse naturelle“.

Le gouvernement turc a également annoncé qu’il allait déposé une réclamation auprès de l’organisation mondiale du commerce.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter