Environnement chimique et problèmes de reproduction font débat

lait_maternel.jpgLe 25 novembre prochain, Nathalie Kosciusko-Morizet organise un colloque sur le thème “Environnement chimique, reproduction et développement de l’enfant”, l’occasion de réunir et partager les expériences des scientifiques européens.

Il y a ceux qui disent qu’on ne sait pas tout et qu’il vaut  lieux ne pas en parler et ceux, dont moi, qui considèrent qu’on en sait suffisamment et que plus on en parle, plus on fait avancer la connaissance et la prévention” expliquait la secrétaire d’Etat à l’Ecologie mardi devant le presse.

Ce colloque permettra donc de réunir les différents scientifiques européens alors que de nombreuses études font apparaître dernièrement la diminution du nombre de spermatozoïdes, l’augmentation des cas de cancers des testicules, ainsi que des malformations génitales chez les petits garçons.

Sur plusieurs générations 

En cause, les phtalates, ainsi que le Bisphénol-A, substances que l’on retrouve dans les plastiques, considérés comme des “perturbateurs endocriniens” et qui agissent comme des hormones féminines. Pour le Pr Bernard Jegou, président du conseil scientifique de l’Inserm, “ce n’est pas seulement l’individu qui est concerné, mais aussi la génération suivante (…) Nous sommes porteurs de l’exposition de nos arrières grands-parents aux perturbateurs endocriniens“.

Nathalie Kosciusko-Morizet est soutenue dans son action par la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot qui devrait annoncer lors de ce colloque des mesures d’information en direction du grand public, surtout des femmes enceintes.

Par ailleurs, le soir de ce colloque, Arte diffusera un documentaire intitulé “Mâles en péril” à 21h00. Ce film sera suivi d’un débat sur le sujet.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter