EDF renforce sa production de pointe en région parisienne

edf.jpgPar la mise en service à Vaires-sur-Marne (Seine-et-Marne) de deux nouvelles turbines à combustion au fioul d’une capacité totale de 370 MW, le groupe EDF a franchi une étape importante de son programme de renforcement de capacités de production en France, qui vise 6.000 MW supplémentaires pour 2012.

Loin d’être les plus “propres”, ces installations ont pour objectif principal de satisfaire aux besoins de production de pointe, c’est-à-dire pendant les pics de consommation. Par conséquent, ces turbines ne devraient fonctionner que quelques centaines d’heures par an. Ces investissements s’inscrivent dans un grand programme de mise en service de 6.000 MW de capacités de production supplémentaires en 6 ans sur la période 2006-2012 (soit l’équivalent de la consommation de 6 millions d’habitants), dont plus de 2/3 de production « de pointe ».

1.000 MW supplémentaires en région parisienne

La région Ile-de-France voit ainsi sa capacité de production renforcée après la mise en service, début 2008, d’une turbine à combustion de 125 MW à Vitry-sur-Seine (Val de Marne) et la remise en service de deux unités de production au fioul de 600 MW, rénovées et modernisées, sur la centrale thermique de Porcheville (Yvelines) à l’automne 2006 et à l’automne 2008.

En outre, une unité de production au fioul de 700 MW vient d’être remise en service sur la centrale thermique d’Aramon (Gard) après celle de Cordemais (Loire-Atlantique) fin 2007. Au total, 3.100 MW de capacités supplémentaires de production de pointe sont maintenant disponibles pour assurer la sécurité d’approvisionnement électrique.

Renforcer et diversifier ses moyens de production

Pour Pierre Gadonneix, Président Directeur Général d’EDF, « Après 10 ans sans investissement dans de nouveaux moyens de production, EDF confirme aujourd’hui son engagement pris en octobre 2005 de diversifier ses moyens de production, tant thermique que nucléaire, avec la construction du nouveau réacteur EPR de 1.650 MW à Flamanville en Normandie, dont la mise en service est prévue en 2012. Les nouvelles capacités thermiques, particulièrement adaptées aux périodes de forte demande comme l’hiver vont contribuer à renforcer la sécurité d’approvisionnement. »

  • facebook
  • googleplus
  • twitter