La baisse des prix du pétrole devrait être de courte durée

Oil_platform.jpegSelon l’Agence internationale de l’Energie (AIE), les prix du pétrole devrait prochainement repasser au-dessus des 100 dollars le baril. A horizon 2030, le brut devait avoir doublé pour atteindre les 200 dollars.

Malheureusement, la baisse des prix à la pompe ne devrait être que de courte durée. A en croire le rapport sur les perspectives énergétiques mondiales de l’AIE, publié jeudi, les cours du brut devrait prochainement repasser au-dessus des 100 dollars le baril, pour la période 2008 à 2015.

En dollars constants, c’est à dire sans tenir compte de l’inflation, l’agence internationale parie sur sur une moyenne de 100 dollars le baril pour le prix du pétrole dans les prochaines années. Le rapport prévoit, à plus long terme, un prix du pétrole qui aura doublé, “juste au-dessus de 200 dollars le baril” en 2030. Mais en considérant l’inflation, le prix du brut ne serait en réalité à cette date qu’à “plus de 120 dollars“.

Selon l’AIE, les chiffres de ce rapport constitue un “ajustement majeur” par rapport à ses prévisions de 2007, “en raison d’une réévaluation des perspectives de coûts de production et de demande“. Le rapport de l’an passé prévoyait pour 2030, un prix du pétrole à 108 dollars le baril. Parallèlement, l’AIE anticipait même un repli à 70 dollars vers 2015.

Fini le pétrole “bon marché”

Pour les analystes de l’AIE, à court terme, les cours du pétrole devraient rester “très volatiles“. Pour l’agence, “une aggravation de la crise financière actuelle minera probablement l’activité économique et par conséquent la demande, ce qui augmentera la pression à la baisse sur les prix“.

Malgré ces “déséquilibres temporaires” qui pourront tirer les cours à la baisse, selon l’AIE, “il est de plus en plus clair que l’ère du pétrole bon marché est révolue“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter