Deux planètes sinon rien

planete_ecolo.jpgSelon un rapport du WWF révélé hier, au rythme de la consommation actuelle, deux planètes seraient nécessaires au début de la décennie 2030 pour répondre aux besoins de l’humanité.

Ainsi, selon ce rapport “Planète vivante 2008”, l’empreinte écologique de l’humanité excède désormais de 30% les capacités de la planète à se régénérer. La croissance démographique et l’augmentation de la consommation individuelle ont engendré un doublement de la pression de l’humanité sur la planète au cours des 45 dernières années.

La surexploitation épuise les écosystèmes, les déchets s’accumulent, la déforestation, la pénurie d’eau, le déclin de la biodiversité et le dérèglement climatique, “mettent de plus en plus en péril le bien-être et le développement de toutes les nations“.

Indice Planète Vivante

Le WWF a mis en place un “Indice Planète Vivante”, afin de mesurer l’évolution de la biodiversité mondiale. Cet indice qui porte sur 1.686 espèces de vertébrés dans toutes les régions du monde a ainsi diminué de 30% au cours des 35 dernières années.

De même, le rapport présente “l’empreinte eau” qui évalue la pression sur les ressources en eau à l’échelon national, ou mondial, résultant de la consommation. Selon les chiffres, une cinquantaine de pays sont ainsi exposés à un stress hydrique modéré ou grave.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter