Nouvelle pollution de la Loire par Total

pollution_loire_total.JPGEnviron 10 m3 de fuel de soute aurait été déversés par Total mercredi soir dans l’estuaire de la Loire. Une fuite sur un joint de la raffinerie de Donges en Loire-Atlantique serait à l’origine de l’incident.

Quelques mois seulement après la pollution du même estuaire par près de 500 tonnes de fuel lourd déversées par le site Total, c’est aujourd’hui la même raffinerie qui serait à l’origine d’une nouvelle pollution dans la Loire. Les écologistes dénoncent une fois les pratiques du groupe pétrolier.

Une quantité de fuel de soute “estimée à 10 m3” s’est déversée mercredi soir dans l’estuaire de la Loire après une fuite sur un joint à la raffinerie Total de Donges, près de Nantes. “Une fuite de fuel soute a été détectée à 20h30 sur un joint à la hauteur de l’appontement N°3 de la Raffinerie de Donges. Une partie de ce fuel a été retenue dans un bassin de rétention, l’autre est partie en Loire. La quantité globale est estimée à 10 m3“, selon un communiqué de la raffinerie. Selon le groupe pétrolier, “des moyens de pompages ont été mis immédiatement en place ainsi que des barrages flottants autour des appontements 2 et 3“.

2e pollution en quelques mois

Cette incident est donc le deuxième en quelques mois après la pollution importante occasionnée par une autre fuite d’une canalisation de la raffinerie le 16 mars dernier. Cette première pollution avait coûté environ 50 millions d’euros au groupe Total et représente près de 4 mois dépollution dans la Loire.

Quelque 90 km de côtes sur l’estuaire et le littoral avaient été polluées par une fuite de 500 tonnes de fioul lourd dont environ 180 tonnes s’étaient dispersées dans le milieu très fragile de l’estuaire de la Loire. Pour éviter de nouvelles pollutions, Total a réalisé depuis des zones de rétention sous les canalisations et doit finir d’installer des caméras de surveillance le long de ses installations sensibles d’ici fin 2009.

Impact considérable selon les écologistes

Pour Bernard Rousseau, responsable des politiques Eau à France Nature Environnement, “ces déversements ponctuels ont un impact considérable, et pas uniquement local, sur tout l’écosystème. Ils viennent annuler les efforts financiers et de lutte contre la pollution entrepris sur tout le bassin de la Loire depuis de très nombreuses années“. Pour les écologistes de FNE “Total ne semble toujours pas mesurer toujours pas la nécessité d’investir durablement dans des installations permettant ainsi d’éviter les pollutions“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter