Abidjan : Trafigura mis en cause

probo_koala.JPGAu second jour du procès des déchets toxiques du Probo Koala à Abidjan, le principal accusé, Salomon Ugborugbo, patron de Tommy, a affirmé avoir été trahi par l’affrêteur du bateau, Trafigura.

La filiale locale de Trafigura, Puma Energy, avait choisi la société Tommy, de Salomon Ugborugbo, pour récupérer les “slops”, les résidus du nettoyage des cales du Probo Koala. A la barre, Salomon Ugborugbo a expliqué avoir été “trahi” par l’administrateur de Puma Energy qui lui aurait caché la nature “toxique” des 528 m3 de slops à pomper dans les cales du cargo. Il reconnait cependant que Puma lui aurait remis au préalable un fax de Trafigura précisant qu’il s’agissait de “slops chimiques” et non de “slops oridinaires“.

Selon ce fax, les slops en question contenaient un “mélange d’essence, de soude caustique, avec une forte concentration de mercaptan“. Salomon Ugborugbo ajoute que N’ZI Kablan, l’administrateur de Puma, “savait très bien que c’étaient des matières dangereuses et il aurait dû contacter le département des matières dangereuses du port“. Il continue en affirmant “je lui ai dit où j’allais les déverser“, à savoir dans la décharge publique d’Akouédo, dans le district d’Abidjan. Enfin, N’Zi Kablan lui aurait demandé de facturer le travail “1.000 dollars” le m3 alors qu’il n’était payé que 35 dollars le m3.

“Le produit n’est pas dangereux”

D’autres révélations sont intervenues lors de cette journée. Ainsi, des agents de la Société nationale des opérations pétrolières de Côte d’Ivoire sont montés à bord du Probo Koala en raison de l’odeur pestilentielle qui se dégageait des slops. Là, Salomon Ugborugbo affirme qu’un “officier” du Probo Koala, ainsi que “des experts de Trafigura” présents à bord les ont convaincus que “le produit n’était pas dangereux”, permettant ainsi au pompage de continuer.

Pour rappel, les dirigeants de Puma Energy et ceux de Trafigura ont bénéficé d’un non-lieu lors du renvoi de l’affaire devant les assises.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter