Le Clémenceau autorisé à rejoindre l’Angleterre

Clemenceau.JPGLa justice anglaise a débouté hier le recours déposé par l’association “Friends of Hartlepool” et concernant le démantèlement de l’ex-porte-avions Clémenceau.

Les amis d’Hartlepool avait déposé le 3 septembre dernier, un recours contre l’attribution du marché du démantèlement de l’ex-Clémenceau, aujourd’hui appelé coque Q 790, à la société Able UK, à Hartlepool. La justice britannique a débouté hier cette action visant à interdire l’importation de produits contaminés par l’amiante, et le Clémenceau devrait enfin quitté Brest, où il croupit depuis mai 2006, l’association ne devant vraisemblablement pas faire appel de cette décision.

Selon “Le Télégramme”, le conditionnel s’impose toujours étant donné que d’autres associations françaises ont décidé de prendre le relai de ce feuilleton. Ainsi, “Agir pour l’environnement” envisage de déposer dès aujourd’hui une action en référé contre l’autorisation de transfert frontalier de déchets de la France vers l’Angleterre. Cette association pose la question du coût du traitement de ces déchets par la société britannique Able UK, un coût cinq à dix fois inférieur à celui proposé par les concurrents. Un tel tarif ne sous-entend-t-il pas des conditions de traitement et de désamiantage inférieures.

Enfin, le quotidien  révèle que la Marine nationale américaine qui devait acheminer neuf navires en fin de vie vers les chantiers de Hartlepool a décidé de faire marche arrière et démantèlera ces derniers aux Etats-Unis.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter