• Accueil
  • >
  • Actualité
  • >
  • Santé
  • >
  • Des médecins militants dénoncent la politique européenne en matière de pesticides

Des médecins militants dénoncent la politique européenne en matière de pesticides

tomates.JPGDes médecins militants dénoncent la politique européenne en matière de pesticides. L’Association Santé Environnement France (Asef) stigmatise “un nivellement par le bas” qui mettrait en danger la santé des consommateurs.

L’Association Santé Environnement France (Asef), association regroupant environ 900 médecins français, dénonce dans un communiqué les nouvelles normes européennes en matière de pesticides dans les aliments, refusant ces “plafonds toxiques qui peuvent compromettre la santé humaine. Les décisions européennes concernant l’harmonisation des taux de pesticides semblent issues de la politique du nivellement par le bas. Nous, médecins de terrain, refusons ces plafonds toxiques qui peuvent compromettre la santé humaine“.

Ces médecins rappellent que les pesticides, “outre la toxicité aiguë pouvant conduire à des décès, ont des effets chroniques avérés” comme des anomalies congénitales ou des troubles du système immunitaire. Le nouveau règlement décidé par la Commission européenne, qui est entré en vigueur le 1er septembre, fixe des plafonds européens autorisés pour la présence de résidus de pesticides dans les aliments, harmonisant des normes jusqu’ici fixées au niveau national. Mais, selon plusieurs organisations dont Greenpeace et le réseau Pesticide Action Network, ce règlement a en réalité pour effet d’entraîner une augmentation spectaculaire des limites existantes et ne prend pas en compte les effets cumulatifs d’ingestion de ces substances.

Hausse des pesticides autorités

Pour l’Afet, ce nouveau règlement européen a pour effet d’autoriser une hausse des pesticides autorisés dans l’alimentation des Français. Selon ces médecins mobilisés, il faut que tous les Français se mobilisent pour faire sortir France de l’utopie européenne qui, non contente de nous conduire vers la précarisation sociale et l’appauvrissement économique, envisage désormais tout bonnement d’empoisonner les populations pour le plus grand profit des multinationales. Le message de ces professionnels de santé a définitivement une connotation très politique.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter