Britanniques et bangladais unis contre le réchauffement climatique

soleil.jpgA l’occasion d’une réunion à Londres menée par Douglas Alexander, secrétaire britannique au développement international et Mirza Azizul Islam, conseiller financier du gouvernement du Bangladesh, ont lancé un nouveau cri d’alarme contre le réchauffement climatique et réclamé un nouvel accord international afin d’en combattre les effets.

Pour Douglas Alexander, “le changement climatique est une crise d’aujourd’hui, ce n’est pas un risque de demain, il affecte déjà des milliers de personnes au Bangladesh. Les adaptations sur le terrain ne suffisent pas. Nous pensons qu’il faut faire plus au niveau international“.

La Grande-Bretagne a profité de l’occasion pour annoncé l’octroi d’une aide de 132 millions au Bangladesh, pays particulièrement touché par les effets du réchauffement. Près d’un million de personnes y sont confrontées par la montée du niveau de la mer et les inondations diverses liées au changement climatique.

Britanniques et bangladais ont également souhaité rappeler aux gouvernements du monde entier l’extrême nécessité de trouver un nouvel accord sur les émissions de gaz à effet de serre lors de la prochaine réunion de Copenhague en décembre 2009.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter