L’extension du bonus-malus, une chose désormais acquise

Borloo_1207.JPGEn marge de l’université d’été de l’UMP à Royan, Jean-Louis Borloo a assuré que l’extension du bonus-malus à d’autres produits que l’automobile est désormais “acquise”. Pas sûr que Bercy apprécie.

Ainsi, le ministre de l’Ecologie affirmait hier que “le principe est acquis (…) C’est une affaire qui me parait réglée“. Quant aux réticences de Bercy, Jean-Louis Borloo affirme être sûr que “le président de la République et le Premier ministre sont pour le prix écologique“.

L’idée, c’est que ça soit globalement à l’équilibre (…) Le mauvais produit doit financer le bon“. Le ministre reconnait néanmoins qu’il sera très difficile de fixer les normes afin d’équilibrer ce nouveau système.

Déjà 130 millions d’euros pour l’auto

Pour rappel, le bonus-malus appliqué aux automobiles coutera cette année 130 millions d’euros à l’Etat alors que le système devait être neutre. On comprend mieux les réticences d’Eric Woerth, ministre du Budget, qui voit dans cette mesure un risque de dérapage incontrôlé des finances publiques.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter