Accord des 27 sur les biocarburants

biocarburants.jpgLes 27 pays membres de l’Union européenne se sont mis d’accord hier sur les grandes lignes fixant les critères d’encadrement de l’utilisation des biocarburants.

Selon une source européenne qui s’est confié à l’AFP, les 27 se seraient mis d’accord sur les grandes questions qui restaient à trancher afin de définir les mesures de précaution entourant la production et l’importation de biocarburants “durables”.

Ils souhaitent notamment élever le seuil d’efficacité de 35% des biocarburants à 50% dès 2017. Jusqu’alors, la Commission souhaitait que ces biocarburants permettent une réduction de 35% des émissions de gaz à effet de serre par rapport aux carburants “traditionnels”.

Pas d’effet néfaste 

Néanmoins, les états membres souhaitent également s’assurer qu’un recours plus accru aux biocarburants ne génère pas d’effet néfaste sur le prix des denrées alimentaires de base. Ainsi, la Commission devra faire tous les deux ans un rapport d’impact et proposer le cas échéant des contre-mesures.

Enfin, les 27 souhaitent encourager  la production pour les biocarburants sur les terres dites “dégradées”, c’est à dire qui ne sont pas utilisées pour l’agriculture alimentaire. Un “bonus” devrait donc être instauré et l’exigence d’efficacité sera moindre pour les biocarburants tirés des cultures sur ces terres.

Ces critères contraigants, auxquels vient se greffer l’interdiction de défricher les forêts, devront non seulement être appliqués aux pays de l’Union mais également à tous ceux qui exportent des biocarburants en Europe.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter