L’Australie engage un plan anti-CO2

australie.JPGLe gaz à effet de serre est devenu une cible particulièrement symbolique, depuis le protocole de Kyoto. En retard dans ce domaine, l’Australie vient de proposer un plan anti-CO2, et la mise en place d’un “marché carbone” en 2010.

Ce plan gouvernemental australien a pour but de réduire les émissions de gaz carbonique en contraignant un millier d’entreprises parmi les plus polluantes du pays, dont les compagnies minières BHP Billiton et Rio Tinto, à acheter des “permis d’émission” de CO2. Il concerne donc les trois-quarts des émissions totales du pays.

Le cout de son application est estimé à 0,9 point d’inflation supplémentaire dans sa première année. Cet engagement nouveau du gouvernement australien est la conséquence de la victoire du centre gauche aux dernières élections. L’Australie était jusqu’à présent plutôt rétive au principe d’un marché carbone.

Marché du CO2

A propos de ce marché, Penny Wong, ministre du Changement climatique indique que “l’effet de la fixation d’un prix pour le carbone sera profond” et que “fixer une limite et un prix à la pollution changera les biens que nous produisons, la manière dont nous les produisons et les biens que nous consommons. Cela ouvrira de nouvelles portes à un avenir fait d’énergies plus propres

  • facebook
  • googleplus
  • twitter