Enel, partenaire d’EDF sur un éventuel second EPR français

enel.jpgL’électricien italien Enel se dit prêt à intégrer le groupement formé par EDF pour l’exploitation éventuelle du second EPR français.

Selon le quotidien “Les Echos”, Enel qui détient déjà 12,5% de la centrale de Flamanville, répondra en groupement avec EDF aux appels d’offres à venir pour la gestion de la centrale nucléaire de nouvelle génération annoncée par Nicolas Sarkozy en fin de semaine dernière au Creusot.

5 autres centrales

Une source italienne confiait au quotidien français que “Enel, qui détient une participation de 12,5% dans la centrale de Flamanville, qui est en cours de construction sur la côte normande, pourrait participer à la construction de cinq autres centrales équipées de réacteurs similaires avec son partenaire français.”

  • facebook
  • googleplus
  • twitter