Les algues vertes chinoises contenues

Pekin_2008.JPGDes experts océanographiques ont annoncé hier que les algues vertes très denses qui ont envahi la mer au large de la ville de Qingdao, devant accueillir les épreuves de voile des prochains Jeux Olympiques, n’affecteront pas cet évènement.

Selon ces experts, il semblerait que la couverture de l’algue “enteromorpha prolifera” serait déjà en baisse et sa faculté de photosynthèse, principal facteur de sa croissance a diminué à 1/5 par rapport à celle du début du mois de juin.

Par ailleurs, Tang Qisheng, expert en écologie océanique de l’Acacdémie d’Ingénierie de Chine (ASC) explique à l’agence de presse Xinhua que “les algues seront transformées en carbone, ne produisant aucune toxine lors du processus“.

Pas d’incidence sur l’eau potable

Ces algues qui avaient envahi le lac de Taihu, à l’est de la Chine l’été dernier, avaient conduit les usines de traitement des eaux à couper l’alimentation en eau potable de près de deux millions de personnes. Cette année, les algues de Qingdao ne se multipliant que dans des eaux propres n’affecteront pas l’eau potable des habitants de la ville.

Ainsi, la qualité de l’eau de Qingdao “répond aux besoins des évènements olympiques de voile” concluait le chef de l’Institut d’océanologie de l’ASC.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter