GDF-Suez rève de Dolce Vita

gdf_suez_01.jpgDepuis quelques semaines, les groupes GDF et Suez sont en négociation active avec Acea, la régie d’électricité de la ville de Rome afin de conclure un partenariat étroit couvrant l’ensemble de leurs activités italiennes.

Dans la foulée de la fusion, le quotidien “Les Echos” nous révèle qu’un des premiers objectifs de la nouvelle entité GDF-Suez sera donc de conclure un accord visant à renforcer leurs liens déjà existants avec Acea. Acea et Suez sont déjà partenaire sur les activités italiennes du groupe et désormais, ils pourraient l’être sur l’ensemble des activités de le nouvelle entité en Italie.

Ainsi, un tel rapprochement pourra donc réunir sous une même entité les 12.000 km de tuyaux déjà exploités par GDF en Italie sous la bannière Italcogim, le réseau de distribution électrique de la ville de Rome et Romanagas, son réseau gazier. Cette grande entreprise de réseaux serait alors à 55% italiennne et à 45% GDF-Suez.

Une montée dans le capital

A l’inverse, le grand groupe français souhaite être majoritaire dans les activités de ventes et de trading sur le marché libéralisé, dans les activités de production d’électricité, avec l’intention de contrôler 75, voire 80% des coentreprises qui seront formées avec Acea.

Par ailleurs, dans le cadre des négociations avec la direction d’Acea et la nouvelle municipalité de Rome, GDF-Suez envisage de monter sa participation dans le capital d’Acea, Actuellement, c’est Suez qui détient 8,6% de la régie italienne.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter