Pfizer va payer près d’un million de dollars

Pfizer.jpgPfizer a accepté de payer une pénalité de 975 000 dollars pour “violations présumées du Clean Air Act”, réglementation américaine sur la protection de l’air entre 2002 et 2005.

Pfizer tente de faire bonne figure et indique dans un communiqué que la pénalité est disproportionnée mais accepte tout de même de payer. L’usine de Groton dans le Connecticut, fabriquait des composants pharmaceutiques et a cessé de fonctionner en janvier dernier. Les violations concernaient des négligences, principalement une absence de programme de détection et de réparation des fuites entre octobre 2002 et décembre 2005.

Une première

Cet accord, conclu par un tribunal fédéral, est le premier du genre puisqu’il applique la réglementation sur le contrôle des émissions de polluants atmosphériques en provenance des industries pharmaceutiques. Ronald J. Tenpas, responsable de la division des ressources naturelles et de l’Environnement du Département de la Justice, indique que « des pénalités comme celle-ci renforcent l’obligation de prudence et de respect rigoureux des dispositifs de détection des fuites pour prévenir tout échappement de polluants nocifs susceptibles de présenter des dangers pour le public. »

  • facebook
  • googleplus
  • twitter