L’industrie chimique intéressée par le port autonome de Marseille

port_marseille.jpgSelon une information de l’AFP, l’Union des industries chimiques de Provence-Alpes-Côte-d’Azur et Corse a annoncé hier que les industriels de la chimie, du pétrole et du gaz étaient intéressés par la reprise de l’exploitation des terminaux pétroliers du port autonome de Marseille à Fos-sur-mer.

Un communiqué publié par l’union professionnelle, précise en effet que, “à Marseille, l’UIC PACA va réunir les chimistes utilisateurs de vracs liquides pour bâtir un projet de reprise de l’exploitation de ces terminaux“. Par ce projet, l’UIC apporte ainsi son soutien à la réforme portuaire qui doit être votée mardi prochain à l’Assemblée nationale.

L’UIC précise que “la construction de ce projet de reprise se fera en collaboration avec les autres branches professionnelles utilisatrices de vracs liquides (pétrole et gaz)“. ” Le port de Marseille doit cesser d’être le seul port français dont les terminaux -vracs liquides- sont exploités par l’Etat (…) dans les autres ports, les industriels de la chimie ont déjà fait la preuve de leur efficacité dans l’exploitation de ces terminaux“.

Selon l’organisation professionnelle, il s’agit de donner “un signe fort aux investisseurs potentiels de la région qui “possède un potentiel de développement important des terrains sont disponibles, des projets sont annoncés, de nouveaux groupes internationaux viennent d’acquérir des positions locales et attendent pour prendre des décisions“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter