Le premier grand projet ferroviaire du Grenelle est lancé

train_rails.JPGJean-Louis Borloo, le président du Conseil régional, le président du Conseil général du Gard, le président de la Communauté d’agglomération de Montpellier, et le président du Réseau Ferré de France ont signé la convention préalable à la réalisation du contournement ferroviaire de Nîmes et de Montpellier, premier grand projet ferroviaire du Grenelle de l’Environnement.

Selon le communiqué du ministère, ce premier grand projet ferroviaire constitue l’acte I du Grenelle Environnement qui met en oeuvre, de manière irréversible, une nouvelle stratégie de développement durable pour les dix ou quinze années à venir. Le contournement de Nîmes-Montpellier permet ainsi de donner un nouveau souffle au fret ferroviaire : le fret sort des centres-villes, la capacité de la ligne sera doublée et passera de 200 trains par jour à près de 400 trains(voyageurs et marchandises), la vitesse de pointe du fret ferroviaire passera quant à elle de 30 km/h à plus de 100 km/h.

Après le percement historique du tunnel du Perthus ouvrant la voie à une nouvelle liaison ferroviaire entre Perpignan et Figueras, ce premier grand projet « 100% Grenelle » constitue un pacte de toute la Nation en faveur de l’Europe du Sud et de la Méditerranée. Le rêve d’un arc à grande vitesse reliant l’Espagne, le sud de la France et l’Italie est en train de devenir réalité.

Pour Jean-Louis Borloo, “le Grenelle Environnement est désormais entré dans sa phase opérationnelle. Nous changeons ainsi, et de manière irréversible, de stratégie d’équipement dans tous les domaines : transport de voyageurs et de marchandises, énergie, construction,…“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter