Airbus cherche du carburant à base d’algues gourmandes en CO2

A380.jpgDans un contexte où les biocarburants sont pointés du doigt par certains, Airbus a annoncé vouloir faire voler ses appareils avec des biocarburants dits de seconde génération, c’est à dire fabriquer à partir de dérivés de plantes non comestibles comme des algues, de surcroit grandes consommatrices de CO2.

Selon Philippe Fonta, le directeur du développement durable d’Airbus, dans ce contexte de crise alimentaire mondiale, “il est hors de question que nous utilisions des biocarburants élaborés à partir de végétaux nécessaires pour nourrir l’humanité“. A l’occasion d’une conférence sur l’aviation et l’environnement à Tokyo, l’avionneur français a donc confirmer fonder de grands espoirs sur les biocarburants dits de deuxième génération, à savoir, élaborés à partir d’algues.

Interrogé par l’AFP, Philippe Fonta précise que pour le groupe, “l’idéal serait de pouvoir exploiter une substance créée à partir d’une variété d’algues gourmandes en CO2“, présentant le double avantage d’absorber le Co2 tout en permettant au groupe d’assouplir sa dépendance vis à vis des hydrocarbures.

Airbus a déjà procédé à des essais avec son A380 alimenté par un carburant alternatif, du gaz liquéfié (GTL) fourni par Shell et un second test devrait intervenir courant 2009, ainsi que des essais avec ses biocarburants de seconde génération.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter