La Grèce craint un été de feu

grece.JPGAprès les violents incendies qui ont ravagés le pays l’été dernier, et avec l’arrivée des premières chaleur sur le pays, la Grèce s’inquiète de voir la même situation se renouveler.

Dans un entretien accordé à l’AFP, Ioannis Kapatis, porte-parole des pompiers grecs, avec un nouvel un été caniculaire, “nous risquons de vivre un remake de la saison dernière. Tous nos efforts visent à limiter les dégâts et à protéger les vies humaines“.

Pour rappel, l’été dernier, le feu a tué 77 personnes et ravagé près de 270.000 hectares de forêts et de cultures, dévastant le Péloponèse. Mais, selon le porte-parole des pompiers, si des progrès ont bel et bien été réalisé dans le pays concernant le dispositif anti-incendies, les 1.260 pompiers supplémentaires attendus ne termineront leur formation qu’en juin. Par ailleurs, pour bien faire ce chiffre aurait du être porté à 4.000.

Améliorations insuffisantes

Néanmoins, des améliorations ont été porté au dispositif anti-incendies grecs avec notamment un accent porté sur l’organisation, la coordination et la formation. Mais, selon Nikos Bokaris, le président de l’Union panhellénique des ingénieurs forestiers, ces avancées “sont insuffisantes et surtout laissent de côté l’essentiel, qui est la prévention”.

Il ajoute que “les forêts sont toujours truffées de décharges sauvages prêtes à tout enflammer, le défrichage des sous-bois et l’aménagement de coupe-feux n’ont pas commencé“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter