Interventions judiciaires en Italie

Justice.JPGLa justice italienne est intervenue hier dans le cadre de la crise des déchets que connait actuellement le pays. Elle a ainsi a ordonné l’assignation à résidence de 25 personnes pour des soupçons d’irrégularités dans la gestion des déchets dans le sud de l’Italie.

25 personnes, dont la majorité est composée d’employés du groupe de BTP italien Impregilo ont donc été assignées à résidence hier par la justice italienne dans le cadre de soupçons d’irrégularités dans le dossier de la gestion des déchets dans sud de l’Italie.

Parmi ces personnes figurerait Marta Di gennaro, responsable de la protection civile italienne qui a travaillé auprès de Guido Bertolaso, ancien commissaire spécial au déchets, nommé recemment secrétaire d’Etat chargé de la crise des ordures par Sivio Berlusconi.

Enquête sur le préfet de Naples

Par ailleurs, non concerné par ces mandats mais faisant tout de même l’objet d’une enquête, le préfet de Naples Alessandro Pansa, qui occupait les fonctions de commissaire spécial chargé des ordures en 2007. L’enquête porterait sur le délit de trafic illégal de déchets et faux en écriture publique. Interrogé par la presse italienne, le préfet répondait, “je suis convaincu que les développements de l’enquête démontreront que mon comportement a été correct“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter