L’OMS pointe les trois menaces de la santé mondiale

Margaret_Chan.JPGMargaret Chan, la directrice générale de l’Organisation Mondiale de la Santé, a décrété lundi à Genève, lors de l’Assemblée annuelle de l’organisation, la crise alimentaire, le réchauffement climatique et le virus H5N1 comme étant les trois menaces mondiales qui pèsent sur la santé de la population de la planète.

Ces trois évènements critiques, ces menaces évidentes contre la sécurité internationale sont capables de réduire à néant une grande partie des progrès si durement acquis en matière de santé” déclarait-elle lors de son allocution. Elle ajoute par ailleurs que si deux de ces menaces ne sont pas du ressort même de la santé, la santé des hommes paiera tout de même le prix pour les trois.

Les plus pauvres en première ligne

Selon Margaret Chan, l’OMS et l’ONU auraient déjà identifié 21 régions critiques affichant des taux de malnutrition sévères et chroniques. Elle déplore une situation telle que la hausse des prix de l’aide alimentaire risque d’engendrer un détournement des fonds consacrés initialement à la santé.

Elle souhaite de plus attirer l’attention sur la menace du réchauffement climatique sur la santé des populations, et notamment, comme dans le cas de la malnutrition, des plus pauvres.

Enfin, s’agissant du virus H5N1, elle préconise des actions directe des principaux acteurs de santé sur les menaces de pandémie de grippe aviaire. “La menace n’a absolument pas diminué, et nous serions très mal avisés de baisser la garde“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter