L’American Dream d’EDF

edf.jpgEDF souhaite réaliser une percée sur le marché américain, Pour ce faire, l’électricien français vient de signer un accord avec le premier exploitant nucléaire américain, Exelon, et cherche à accroitre sa participation dans le capital de Constellation Energy.

Selon une information révélée par “Les Echos” hier, EDF cherche à se positionner sur le marché américain. Discrètement, l’électricien français a signé un protocole d’accord avec Exelon, le premier exploitant nucléaire du pays. Prévu pour cinq ans, cet accord prévoit une “coopération renforcée dans les domaines des arrêts de tranches, de l’exploitation du combustible et de la fiabilité des équipements“.

Accompagner les entreprises qui font le choix de l’EPR

Déjà en 2006, EDF avait conclut un accord du même type avec Constellation Energy. Par la suite, les deux protagonistes créaient une société commune, UniStar Nuclear Energy, dans le but de construire ensemble des réacteurs EPR. 4 sont déjà prévus sur les sites de Constellation Enregy. Les deux électriciens espèrent également pouvoir accompagner d’autres électriciens ayant fait le choix du réacteur nucléaire français par le biais de la création de coentreprises avec les partenaires potentiels.

Une montée qui s’accélère

Sur le plan financier, un accord d’investissement prévoyait la montée d’EDF dans le capital de l’américain. Toujours selon les révélations des Echos, cette montée du français dans le capital de Constellation Energy devrait même s’accélérer. EDF détenait déjà un peu plus de 3% de l’américain au 31 décembre 2007 et il n’est pas impossible qu’il dépasse les 10% d’ici quelques mois.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter