Gare aux biberons toxiques

Meni__o_e_biber__n.jpgCertains biberons seraient toxiques, le plastique polycarbonate dont ils sont faits libérant des substances dangereuses dont le bisphénol A (BPA). Longtemps considéré comme inoffensif, plusieurs études récentes ont prouvé que le BPA était dangereux même à faible dose. Il serait à l’origine de perturbations endocriniennes, de cancers de la prostate, maladie du système immunitaire, obésité, diabète, et hyperactivité.

Des centaines d’études sur le BPA existent, les plus récentes étant majoritairement en sa défaveur. Selon le site bisphenol-a.org de l’American Chemistry Council, les doses de bisphénol A libérées par les bouteilles en polycarbonates seraient faibles et sans effet.

Interdits au Canada

Pourtant, une étude californienne de février 2007 ainsi qu’une étude canadienne « Bisphenol A Leaching from Popular Brands of Polycarbonate Baby Bottles » (Libération de bisphénol A par des biberons en polycarbonates de marques populaires) de “Défense environnementale” de février 2008 ont prouvé la présence de taux dangereux de bisphénol A dans les biberons de plusieurs grandes marques dont Avent, Dr. Brown’s, Evenflo, Gerber, Playtex, etc.

Ces études ont plusieurs conséquences importantes. Plusieurs magasins canadiens ont déjà retiré les produits contenant du bisphénol A et les législateurs abordent désormais le sujet.

Une substance inquiétante

En mai 2007, Santé Canada avait ajouté le bisphénol A à la liste des substances à examiner dans le cadre du Plan de gestion des substances chimiques. Selon un communiqué du 18 avril 2008 publié sur le site Santé Canada, le gouvernement canadien envisage d’interdire le BPA, ce qui serait une première mondiale. En France, l’AFSSA a été saisie. Au minimum, la législation réglementaire sur le BPA devrait être durcie.

> Pour en avoir + : Le Guide des biberons toxiques

  • facebook
  • googleplus
  • twitter