Le mea culpa de NKM

Nathalie_Kosciusko_Morizet.JPGInvitée du Grand-Jury RTL – Le Figaro – LCI hier soir, Nathalie Kosciusko-Morizet intervenait pour la première fois après son coup d’éclat suite au débat autour projet de loi OGM à l’Assemblée nationale. La secrétaire d’Etat à l’Ecologie reconnait être depuis rentrée dans le rang.

Interrogée sur son coup d’éclat , elle avait évoquer “un concours de lâcheté et d’inélégance” entre Jean-Louis Borloo et Jean-François Copé lors de la discussion sur le projet de loi OGM à l’Assemblée, elle avoue être désormais rentrée dans le rang. “Je n’ai sans doute pas dit les choses comme il le fallait, mais je l’ai dit” reconnait-elle.

Par ailleurs, sur ce projet de loi OGM, Nathalie Kosciusko-Morizet s’est déclarée “à l’aise avec le texte“, dans sa version adoptée par les sénateurs, et ce, en dépit de l’assouplissement considérable apporté à l’amendement Chassaigne auquel la secrétaire d’Etat n’était pas opposée. Elle s’est également déclaré favorable aux expérimentations en plein champ, disposition prévue par la loi.

Problème de visibilité

Plus largement, s’agissant de la politique du gouvernement, la secrétaire d’Etat reconnait qu’il existe actuellement un problème de visibilité sur les réformes menées. “C’est vrai qu’il y a un problème de visibilité à en faire autant à la fois (…) De toute façon, on a plus le temps d’attendre (…) à force de remettre on y arrive jamais, donc je crois qu’il faut les faire toutes“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter