Inquiétudes sur les “droits à polluer”

europe_1.jpgLa proposition qui a pour objectif que les industries polluantes payent dès 2013 pour obtenir des “droits à polluer” aujourd’hui accordés gratuitement fait craindre des risques de délocalisations.

Afin d’empêcher ces délocalisations et d’éviter la concurrence déloyale de pays peu respectueux en matière d’environnement, la France propose d’ajuster les prix des importations pour incorporer les émissions de carbone.

Désaccord entre la France et l’Allemagne

Comme l’a précisé le quotidien “La Tribune” paru aujourd’hui, cette proposition soulève des oppositions en Europe. L’Allemagne préfère que les revenus issus de la mise aux enchères des permis de polluer soient utilisés “pour aider les industries polluantes à s’adapter et à financer des projets d’investissements verts“.

Selon le gouvernement allemand et Peter Mandelson, commissaire européen au Commerce, le mécanisme de taxation des importations serait incompatible avec les règles de libre-échange de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

  • facebook
  • googleplus
  • twitter