Seconde édition du label Qualité Collecte

Eco_Emballages.JPGL’ADEME et Eco-Emballages lancent la deuxième édition du label Qualité Collecte. Les collectivités souhaitant participer doivent envoyer leur candidature avant le 15 juin 2008.

En accord avec les objectifs du Grenelle de l’environnement, l’ADEME et Eco-Emballages ont mis en place ces labels en 2007 pour améliorer la qualité globale des services de collecte et inscrire les collectivités dans une démarche de progrès, étape indispensable au développement du recyclage.

Un communiqué commun des deux organismes nous rappelle que la labellisation est une démarche volontaire ouverte aux collectivités locales de plus de 10 000 habitants ayant la compétence “collecte”. Elle est basée sur le renseignement d’un questionnaire par toute collectivité candidate.

L’ensemble de la démarche – depuis la validation des critères jusqu’au choix des collectivités locales lauréates – est menée par l’ADEME et Eco-Emballages en partenariat avec un Comité national de labellisation composé d’Amorce, du Cercle national du recyclage, de l’Association des Maires de France et de la Fédération nationale des activités de dépollutions et de l’environnement et de l’assemblée des Communautés de France. Cette démarche comprend deux niveaux de label de qualité croissante :

– QualiTri (niveau 1): respect des exigences réglementaires et état des lieux.
– QualiPlus (niveau 2) : diagnostic, plan d’actions et progression des indicateurs de qualité.

Les labels qualité collecte, attribués pour 3 ans, ne constituent pas une certification.

Les objectifs de la labellisation

L’ADEME, par sa connaissance générale de la problématique environnementale, et Eco-Emballages, par son expertise dans le secteur de la collecte, ont mis en place ces labels pour améliorer la qualité globale des services de collecte avec pour objectifs :

– la promotion de la démarche d’optimisation et l’accompagnement des collectivités locales vers de meilleurs services en les incitant à réaliser un état des lieux et un diagnostic technique et financier, puis un plan d’action, dans le cadre d’une démarche d’amélioration continue.

– le renforcement de l’animation locale par l’appropriation par les acteurs de la collectivité lauréate et l’effet d’entraînement sur les collectivités voisines.

– l’amélioration progressive de la qualité du service public de collecte avec un niveau de sécurité accru du personnel, une offre satisfaisante par rapport aux besoins des usagers, un accroissement de la valorisation des déchets, la maîtrise des coûts et une information locale appropriée et enfin la transparence des coûts notamment en les mettant en regard de la qualité du service. Cette démarche s’inscrit dans une dynamique de développement durable.

– la capitalisation d’expériences sur les différents aspects du service public (évaluation des opérations, création de formations et de documents de référence). La démarche de labellisation constitue en soi une forme de diagnostic et contribue à fournir des éléments de références pour améliorer le service.

Le bilan de l’édition 2007

Pour les labels 2007, 162 collectivités ont postulé. L’analyse détaillée de chaque dossier a permis ainsi de sélectionner 91 collectivités locales dont les services de collecte des déchets répondaient à un nombre important d’items autour des trois axes du développement durable : environnement, social et
économique.

A l’issu de cette première sélection, les 65 collectivités qui ont obtenu le label QualiTri, ont été retenues pour la performance globale des services de collecte des déchets ménagers de leurs territoires, s’inscrivant dans une démarche d’optimisation continue, selon des critères d’ordre réglementaire, environnemental, de connaissance des coûts et d’information des usagers.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter