Ouverture d’une information judiciaire contre Total

total.jpgVolgorad et Saratov, deux régions russes qui estiment avoir été lésées dans le cadre d’un contrat d’exploitation de leurs champs pétroliers signé en 1993 par Elf, absorbé depuis par Total, demandent au groupe pétrolier 170 milliards de dollars de dédommagement.

Selon les deux régions russes, cette somme représente les bénéfices virtuels qui auraient pu être engrangés si la compagnie française avait exploité les champs pétrolifères, comme prévu dans le contrat. Elles ont précisé que cela n’a jamais été fait. D’après Total, ce contrat n’a jamais existé dans ces termes.

Une information judiciaire a été ouverte contre X pour abus de confiance au parquet de Nanterre concernant les activités de Total dans deux régions russes, a indiqué jeudi une source judiciaire qui confirmait une information parue dans “Le Figaro”.

Cette information est un pétard mouillé, une manipulation grossière“, a déclaré jeudi à l’AFP Me Emmanuel Rosenfeld, ajoutant qu’un “procès n’a pas lieu d’être“. Selon lui, il s’agirait d’une “contre-attaque judiciaire” de l’homme d’affaires André Guelfi, connu sous le nom de “Dédé la sardine“. Ce dernier est en litige avec le groupe pétrolier depuis qu’il a été condamné en 2003 dans le cadre du procès Elf.

Une information “infondée”

Total a démenti ces information. Le groupe a indiqué que “cette information est totalement infondée. Total tient à préciser, d’une part, qu’il n’existe pas de litige entre elle-même, le gouvernement russe et aucun de ses partenaires russes, et d’autre part qu’aucune procédure pénale n’a été notifiée ni à la société Elf Aquitaine, ni à Total. (…) Les régions présentées comme ayant porté plainte viennent de le démentir par voie de presse et les montants évoqués sont, par ailleurs, sans aucun fondement, voire grotesques…“.

Le quotidien a répondu qu’il “prend acte des précisions apportées par Total mais confirme qu’à la suite des plaintes déposées par les régions russes de Volgograd et Saratov, une information judiciaire contre X a été ouverte au TGI de Nanterre et que les plaignants évaluent leur préjudice à 170 milliards de dollars maximum“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter