CO2 : les pays développés ne sont pas un exemple

Pachauri.jpgRajendra Pachauri, président du Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat (Giec), a indiqué au quotidien britannique “The Guardian” que trop de pays développés ne sont pas parvenus à convaincre les pays en voie de développement d’adhérer au traité de Copenhague visant à stabiliser les émissions polluantes, dont la signature est prévue l’année prochaine.

Les pays en voie de développement, tels la Chine et l’Inde, sont réticents à signer un accord mondial destiné à remplacer le protocole de Kyoto qui expire en 2012, car les pays riches ne font pas figure d’exemple pour réduire les émissions de CO2.

Je doute de l’engagement de ces pays en voie de développement tant qu’ils n’auront pas vu les pays développés prendre une position claire“, a déclaré Rajendra Pachauri.

Selon lui, la Chine et l’Inde, des pays qui connaissent actuellement un rapide développement, “souhaiteraient voir jusqu’où veulent aller les pays développés avant de prendre leurs propres décisions“.

“Des raisons de s’inquiéter”

Le président du Giec a reconnu que l’Allemagne était un bon exemple et que la Grande-Bretagne était sur “la bonne voie“. Il y a toutefois “des raisons de s’inquiéter“, car beaucoup de pays n’ont pas réduit leurs émissions de CO2.

Rajendra Pachauri a également conseillé aux pays développés de suivre l’exemple de l’Europe de se fixer des objectifs ambitieux de réduction des émissions de CO2 pour la prochaine décennie.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter