De plus en plus d’eco-quartiers

maison_verte02.jpgSuite au Grenelle de l’environnement et au rapport Attali qui préconise la création d’écopolis, une vingtaine de quartiers “verts” devraient bientôt voire le jour dans l’hexagone.

“Ces mini-villes dans la ville n’ont pas vocation à être des ghettos à bobos. Ce sont des vitrines du quartier type de demain, des laboratoires grandeur nature de la mise en ?uvre du développement durable à l’échelle de la cité”, a indiqué à l’hebdomadaire “Le Point” paru jeudi Vincent Bovet, de la société de conseil en environnement BeCitizen.

Lyon Confluence est l’un de ces éco-quartiers. “Trame verte de 14 hectares, parc de la Saône interdit aux voitures, pistes cyclables, pergolas géantes végétalisées le long des docks… chaque bâtiment sera connecté au système de parcs. Chaque habitant vivra en relation avec un jardin ou une promenade”, a indiqué au magazine le paysagiste Michel Desvigne.

Rouen, Narbonne, Paris…

A Rouen, le futur éco-quartier qui devrait accueillir à terme 10.000 habitants devrait comporter des logements économes en énergie, des pistes cyclables et des transports en commun pour limiter l’usage de la voiture.

A Narbonne, les habitants des futurs 650 logements de l’éco-ZAC du quartier du Théâtre profiteront d’un système pneumatique de collecte et d’évacuation des déchets domestiques par réseau souterrain. Le maire Michel Moynier prévoit également qu’une ferme solaire photovoltaïque d’une capacité de production d’environ 10 mégawatts soit installée aux portes de la ville.

A Paris, dans le 13e arrondissement, 3,8 hectares de friches industrielles seront réhabilités. Dans l’éco-ZAC de Rungis, les bâtiments devraient produire plus d’énergie qu’ils n’en consomment. Des cuves devraient également permettre de récupérer environ 4.500 m3 d’eau de pluie chaque année. Cette eau sera destinée à arroser les espaces verts et à alimenter les chasses d’eau.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter