Le président du Giec sollicite un nouveau mandat

Rajendra_Pachauri.JPGRajendra Pachauri, le président indien du Groupe intergouvernemental d’experts sur le climat, Giec, co-lauréat du prix Nobel de la paix 2007 avec Al Gore, a annoncé samedi qu’il sollicitait un nouveau mandat de six ans.

A 67 ans, Rajendra Pachauri souhaite donc renouveler son engagement à la tête du Giec. “Après de longues réflexions et consultations, j’ai décidé de manifester de l’intérêt pour un second mandat” déclarait-il samedi à Reuters.

Un argument, et non le moindre, plaide en faveur de sa réélection: aucun autre candidat à ce poste ne s’est encore déclaré. Par ailleurs, le succès de la publication du rapport 2007 du Giec reliant le réchauffement climatique à l’activité humaine, couronné d’un prix Nobel semble lui assurer la réalisation de ses ambitions.

Election controversée en 2002

Pachauri avait été élu à la tête du Giec en 2002. Une élection assez controversée, puisque obtenue grâce à l’appui des pays en voie de développement et surtout de Georges Bush, au détriment du britannique Robert Watson. Al Gore avait alors reproché à Rajendra Pachauri d’être le candidat de l’atermoiement.

Depuis le vent a tourné et nombreux sont les scientifiques et diplomates qui considèrent que Pachauri a été plus ferme dans ses mises en garde contre le réchauffement climatique que ne l’espérait par exemple l’administration américaine.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter