Lancement du label “eco-artisan”

logo_ecoartisan.jpgA l’occasion de son Assemblée générale annuelle à Perpignan, la CAPEB dévoile en avantpremière l'”Eco-artisan®”. Ce label, qui sera déployé sur l’ensemble du territoire d’ici début 2009, distinguera les artisans du bâtiment capables de conseiller les particuliers en matière d’efficacité énergétique, en toute indépendance. Réponse concrète aux objectifs du Grenelle de l’environnement, le lancement du label “Eco-artisan®” constitue une étape décisive de la mobilisation de la profession en faveur du développement durable.

Face à l’urgence climatique, la maîtrise des énergies est devenue une priorité. Le bâtiment, secteur le plus énergivore à l’origine de 46 % de la consommation d’énergie finale et de 26 % des émissions de gaz à effet de serre, se retrouve en 1ère ligne. Or, les artisans du bâtiment sont les conseillers indépendants et privilégiés des particuliers en matière de rénovation du parc existant.

La mise aux normes des 31 millions de logements, rendue nécessaire par le Grenelle, entraîne un accroissement d’activité soudain et considérable. Face à ce défi, les entreprises artisanales du bâtiment s’organisent. Jean Lardin, Président de la CAPEB, révèle ainsi : “En 2008, nous sommes passé à la vitesse supérieure ! Avec la marque Eco-artisan®, nous proposerons aux entreprises du bâtiment les outils pratiques permettant de répondre aux objectifs fixés par le Grenelle et d’être en phase avec les demandes des consommateurs“.

Renforcer l’efficacité énergétique du bâti

Marque déposée par la CAPEB et gérée par un organisme indépendant, le label Eco-artisan® est ouvert à l’ensemble des entreprises du bâtiment. Son objectif est de proposer aux particuliers les techniques les plus pertinentes en matière d’efficacité énergétique en capitalisant sur les métiers existants et en renforçant une nouvelle compétence : l’efficacité énergétique du bâti.

Avec Eco-artisan®, nous allons clarifier et rendre visible, pour les clients, les compétences détenues par les entreprises artisanales dans le domaine de l’efficacité énergétique. Il ne s’agit pas d’inventer de nouveaux métiers mais de mobiliser les entreprises artisanales afin qu’elles soient exemplaires sur le marché de la rénovation thermique des logements à travers toute la France. J’insiste mais il s’agit bien de TOUS les métiers du bâtiment, le peintre et autres professions de la finition y compris“, explique Jean Lardin.

3 critères importants

Ce label repose sur 3 critères-clés de qualité :

– Engagement n°1 : Evaluation thermique globale. L’artisan devra être capable de proposer à son client une évaluation des performances thermiques globales de son logement.

– Engagement n°2 : Conseil global en matière d’efficacité énergétique. L’artisan devra conseiller au client des techniques cohérentes, améliorant l’efficacité thermique de son logement (isolation, énergies, menuiseries extérieures, système de chauffage et ECS, ventilation…).

– Engagement n°3 : Réalisation des travaux et contrôle qualité. L’artisan devra être en mesure de proposer des solutions adaptées et efficaces dans son corps de métier, établir des devis avec des variantes en vue d’optimiser la performance énergétique du bâtiment ou encore vérifier la qualité des travaux réalisés, notamment à l’aune de la satisfaction du client.

La CAPEB accompagnera les artisans en mettant à leur disposition des formations, comme le rappelle Jean Lardin : “Il va de soi que la CAPEB accompagnera les entreprises dans cette évolution. Celles qui le souhaitent pourront bénéficier des formations établies par les professionnels de la filière“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter