Adoption d’un programme de travail à Bangkok

pollution_1.jpgVendredi, à Bangkok, en Thaïlande, les représentants de plus de 160 pays signataires de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CNUCC) ont adopté un programme de travail pour parvenir d’ici fin 2009 à un accord mondial visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) qui participent au réchauffement de la planète.

Pour parvenir à un accord mondial qui devrait prendre le relais du Protocole de Kyoto qui expire en 2012, les délégués présents à la réunion ont approuvé un programme incluant trois sessions de négociations cette année. En 2009, quatre réunions sont prévues pour qu’un nouvel accord puisse être conclu lors de la conférence de Copenhague qui se tiendra en décembre 2009.

Les représentants des pays signataires de la CNUCC se rencontreront au mois de juin en Allemagne pour discuter des moyens pour financer la lutte contre le réchauffement mondial. Ils se retrouveront au mois d’août au Ghana pour examiner la déforestation ainsi que la proposition japonaise “d’approche sectorielle” qui permettrait d’imposer des limites individualisées aux différents secteurs industriels. Une autre réunion est également prévue pour le mois de décembre en Pologne pour faire le point sur le processus.

Limiter les émissions polluantes

Les pays signataires du Protocole de Kyoto examineront “comment les méthodes pour limiter ou réduire les émissions” polluantes provoquées par le transport aérien et maritime peuvent être utilisées pour “atteindre leurs objectifs de réduction d’émissions“. Les voyages aériens et maritimes avaient été exclus des réductions d’émissions promises par les pays industrialisés dans le cadre du Protocole de Kyoto.

Les pays qui ont signé le Protocole continueront également de développer un système basé sur un marché du CO2 pour maîtriser ces émissions et d’améliorer le Mécanisme de développement propre, un système par lequel les nations industrialisées financent des technologies vertes dans les pays en développement afin de limiter leurs propres émissions polluantes.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter