ENERGIE – Immersion de “Sabella”

sabella.jpgVendredi, le premier prototype d’hydrolienne sous-marine en France a été baptisé à Bénodet, dans le Finistère. L’installation devrait être immergé aujourd’hui à 19 mètres de profondeur.

L’hydrolienne “Sabella DO3”, du nom du ver marin sabelle, a été baptisée par Jacqueline Tabarly, la veuve du navigateur Eric Tabarly disparu en 1998. Le prototype réalisé à l’échelle d’un tiers (3 m de diamètre et 5,5 m de haut), devrait être immergé aujourd’hui dans l’estuaire de l’Odet si les conditions météorologiques le permettent.

La technologie Sabella devrait déboucher sur une filière énergétique à condition qu’il y ait une volonté politique forte, combinée à des investissements publics et privés“, a déclaré à l’AFP Jean-François Daviau, responsable de l’une des quatre entreprises réunies au sein du consortium “Sabella”.

La Bretagne, qui souhaite accueillir un centre de recherche et d’essai sur les énergies marines d’envergure nationale, a “l’ambition de fournir d’ici 2020 environ 10% de la consommation électrique bretonne“, a indiqué Jean-Yves Le Drian, président de la région Bretagne, présent lors du baptême de l’hydrolienne.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter