Lancement de la “Semaine sans pesticides”

ACAP.JPGPour la troisième année consécutive, l’Action Citoyenne pour les Alternatives aux Pesticides, l’ACAP, un collectif regroupant près d’une centaine d’associations, organise à compter d’aujourd’hui et jusqu’au 30 mars, la Semaine sans Pesticides. L’occasion pour les collectivités, associations et professionnels de se mobiliser afin de sensibiliser le public aux risques liés à l’utilisation des traitements chimiques.

Chaque année en France, ce sont près de 80.000 tonnes de pesticides répandus sur les cultures. Ainsi, la France arriverait en tête des pays européens pour la pulvérisation de substances chimiques et atteint le 3èmùe rang mondial. Or, de nombreuses études scientifiques mettent en évidence les risques sanitaires liés à l’utilisation intensive de pesticides dans l’agriculture.

Pour l’IFEN (Institut Français de l’Environnement), la moitié des cours d’eau et près d’un tiers des nappes souterraines françaises contrôlées en 2004, présentent des traces significatives de pesticides. Selon le MDRGF (le Mouvement pour le droit et le respect des générations futures), plus de 50 % des aliments végétaux consommés en France renfermeraient des résidus de pesticides.

Le plan ECOPHYTO 2018

Dans le prolongement des décisions prises à l’issue du Grenelle de l’environnement, le ministre de l’Agriculture Michel Barnier avait installé le 15 novembre dernier, le comité d’orientation du plan de réduction de l’usage des pesticides ECOPHYTO 2018. Ce plan de réduction comporte deux volets : le retrait du marché dans les meilleurs délais au regard des solutions alternatives existantes, des produits contenant les 53 substances actives les plus préoccupantes, dont 30 avant la fin 2008 et l’élaboration d’un plan de réduction de 50% de l’usage des pesticides dans un délai de dix ans, si possible. Le 29 janvier, le ministre de l’Agriculture avait annoncé le retrait avant le 1er février, de 30 substances considérées comme les plus préoccupantes et entrant dans la composition de plus de 1.500 préparations commerciales de produits phytosanitaires.

Durant les dix jours de cette “Semaine sans Pesticides”, de nombreuses manifestations, conférences, débats,… seront donc organisées partout en France afin de sensibiliser le public sur les dangers sanitaires et environnementaux liés à l’usage de pesticides. Outre l’information, il s’agit également de promouvoir les solutions alternatives aux pesticides. Dans cette optique, des ateliers pédagogiques animés par des professionnels des techniques écologiques de culture seront également proposés.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter