Une usine “engagée dans une démarche de qualité”

meaban_usine_elven.jpgLa société de produits chimiques Socomor, filiale du groupe Méaban, souhaite investir 9 millions d’euros pour construire un ensemble industriel de plus de 5.000 m2 dans le nouveau parc d’activité Haute Qualité Environnementale (HQE) du Gohélis à Elven, dans le Morbihan.

Comme l’a révélé “Le Moniteur” paru le 22 février, le spécialiste des solutions de traitements de surfaces et de finitions destinées à l’industrie des transports dans le monde entier veut soigner la conception du site.

Nous sommes inscrits dans une démarche de développement durable, donc très attachés au respect social, environnemental et économique, a indiqué l’année dernière Frédéric Lescure, président du groupe Méaban. Dans un contexte réglementaire dense et en constante évolution, en termes de gestion des risques chimiques et environnementaux, nous avons souhaité assurer la pérennité de notre outil industriel. C’est pourquoi nous avons choisi d’installer l’usine de Socomor sur un site répondant à nos exigences. Celles-ci s’articulent autour de trois objectifs : garantir la sécurité des opérateurs et celle des infrastructures environnantes, respecter l’environnement et offrir des possibilités d’extension afin de s’adapter au développement de nos activités“.

Devenir une référence

Selon le groupe, le parc HQE du Gohélis, unique dans le grand Ouest, permet d’accueillir “des entreprises industrielles de haute technicité, avec des contraintes environnementales requérant de l’espace et engagées dans une démarche de qualité“. La future usine de Socomor qui sera dotée d’une station des eaux usées utilisant l’évapoconcentration “permettra notamment de répondre aux cinq points essentiels que se fixe le Groupe Méaban : une meilleure utilisation des ressources naturelles, une maîtrise de l’impact sur l’environnement, la sécurité des opérateurs et l’ergonomie des postes de travail, la mise en place d’une démarche de Haute Qualité Environnementale et la maîtrise du risque incendie“.

Je lance un appel aux entreprises régionales du bâtiment : nous voulons faire de ce chantier une référence dans le domaine de la construction industrielle durable, et nous aurons besoin de tous les corps de métiers“, a ajouté le PDG du groupe Méaban.

Le permis de construire a été obtenu le 6 février dernier. Un appel d’offres devrait être lancé ce mois-ci, et la construction de l’ensemble industriel devrait débuter au mois de juin prochain.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter