L’air respiré à Pékin inquiète le CIO

Pekin.JPGPékin, qui accueillera au mois d’août les prochains Jeux Olympiques, fait beaucoup d’efforts pour réduire sa pollution atmosphérique. Pourtant, l’air respiré dans la capitale chinoise reste très pollué.

Jacques Rogge, président du Comité International Olympique (CIO) s’inquiète de la pollution atmosphérique à Pékin. “Je ne peux pas nier le fait qu’il y a aujourd’hui un danger de pollution atmosphérique à Pékin“, a déclaré Jacques Rogge au quotidien belge “7sur7”.

Mais nos amis chinois sont en train de réaliser des efforts énormes pour le réduire“, a-t-il ajouté. “Cela va aboutir à de bons résultats non seulement pour le mois d’août à Beijing, mais aussi pour les décennies à suivre“.

Pékin a montré au président du CIO que la question de l’air pollué n’était pas prise à la légère. La capitale chinoise a ainsi pris plusieurs mesures parmi lesquelles la plantation de milliers d’arbres, la transformation d’usines à combustion de houille en unités fonctionnant au gaz naturel, l’interdiction de circulation de plus de 1,3 million de voitures dans la ville.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter