E.ON s’engage à céder son réseau électrique

eon.jpgLe groupe énergétique allemand E.ON a indiqué hier à la Commission européenne qu’il était prêt à céder son réseau électrique en Allemagne pour se conformer aux demandes des autorités européennes de la concurrence.

Bruxelles souhaite une “séparation patrimoniale” des activités de production et de distribution d’électricité en Europe. L’objectif est de stimuler la concurrence et les investissements pour réduire la facture énergétique des consommateurs européens. Neuf pays européens, dont la France et l’Allemagne, sont opposés à cette séparation.

Le groupe allemand a indiqué qu’il proposait “de s’engager à céder son réseau de distribution d’électricité à un opérateur qui n’aurait aucun intérêt dans la production ou la distribution d’électricité“.

Aux termes de la procédure, les engagements (pris par le numéro un de l’énergie outre-Rhin) seraient légalement contraignants après une décision de la Commission qui (en contrepartie) renoncerait à ses actions anticoncurrentielles à l’encontre d’E.ON“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter