Areva remporte un contrat de 80 millions d’euros

areva_01.jpg Lors de la visite d’Etat du Président Nicolas Sarkozy en Afrique du Sud, Anne Lauvergeon, la Présidente du Directoire d’Areva, a réaffirmé son engagement à contribuer activement au succès du développement du programme nucléaire et de transmission et distribution d’électricité du pays.

Areva a signé un contrat d’environ 80 millions d’euros avec Rio Tinto Alcan, leader mondial de l’aluminium, pour construire un système d’approvisionnement énergétique pour sa nouvelle fonderie située à Port Elizabeth, en Afrique du Sud.

En vertu de ce contrat, le Groupe livrera une sous-station de conversion qui approvisionnera la fonderie en courant continu pour le processus de production d’aluminium. La Présidente du Directoire d’Areva, Anne Lauvergeon, a déclaré : “Ce contrat vient consolider notre partenariat de longue date avec Rio Tinto Alcan. Il représente une étape vers notre objectif global, à savoir doubler d’ici 2010 nos commandes pour l’industrie électro-intensive“.

Forte d’une technologie de pointe et d’une présence durable dans le pays, Areva est un acteur clé de la modernisation du réseau électrique sud-africain.

Areva soumet une offre globale ambitieuse

Areva propose de contribuer activement au succès du programme nucléaire initié par l’électricien ESKOM et le gouvernement sud-africain qui ont lancé un appel d’offre pour une capacité de production d’électricité pouvant aller jusqu’à 20.000 MW.

Areva a soumis une offre globale afin de construire une flotte d’EPR, seul réacteur de génération 3+ en cours de construction dans le monde, et de soutenir le marché sud africain en concluant de nombreux partenariats locaux.

Le Groupe a également pris position sur différents aspects de l’industrie nucléaire allant de la production à l’enrichissement de l’uranium et a renforcé ses engagements liés à la formation et au développement de compétences nucléaires destinées aux ingénieurs sud-africains.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter