Les pays doivent agir contre le réchauffement de la planète

bloomberg_kimoon.jpgMichael Bloomberg, maire de New York, et Ban Ki-moon, secrétaire général de l’ONU, ont appelé les pays à agir rapidement contre le réchauffement climatique. Pour le maire de New York, il représente une menace aussi dangereuse que la prolifération nucléaire ou le terrorisme.

Nous sommes en train d’endommager notre planète, nous ne savons pas exactement à quel rythme mais quel que soit ce rythme, ce n’est pas bon (…) nous devons agir et agir maintenant“, a-t-il déclaré selon l’AFP.

Le réchauffement climatique est “un défi aussi important que stopper la prolifération nucléaire, aussi important que stopper le terrorisme (…) c’est tout aussi mortel“, a-t-il continué.

Les terroristes tuent des gens, les armes de destruction massive ont le potentiel de tuer un nombre considérable de gens et à long terme, le réchauffement climatique a le potentiel de tuer tout le monde“.

“Le défi est énorme”

Pour Ban Ki-moon, “si 2007 a été l’année où le réchauffement climatique s’est imposé en tête des préoccupations du monde, 2008 est celle où nous devons décider d’une action concertée“.

C’est maintenant que le vrai travail commence. Le défi est énorme. Nous avons moins de deux ans pour produire un accord sur une action qui soit à la hauteur de ce que nous dit la science“, a ajouté le chef de l’ONU.

Selon lui, cet accord devra inclure “des engagements de limitation des émissions” de gaz à effet de serre (GES) “et des moyens concrets pour adapter (les sociétés) à l’impact du réchauffement climatique“, ainsi que “des solutions innovantes dans les domaines financier et technologique“.

Les pays développés doivent clairement montrer la voie mais le succès ne sera possible que si tous les pays agissent“, a précisé Ban Ki-moon. “Plus les engagements des pays développés seront ambitieux, plus nous pourrons attendre des pays en développement et réciproquement“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter