Masdar City sort de terre

masdar_abu_dhabi.jpgHier, l’émirat d’Abou Dhabi a commencé la construction de Masdar City, la première ville au monde “sans émissions de carbone, sans déchets, sans voitures”.

Le projet qui s’étendra sur 6,5 Km2 et qui coûtera 22 milliards de dollars, doit être achevé en 2015. D’ici cette date, la ville la plus écologique au monde pourra accueillir 50.000 habitants.

Masdar City, qui signifie “source” en arabe, sera alimentée en électricité grâce aux énergies renouvelables (éolien, solaire, géothermie…).

Le cabinet d’architectes britannique Foster and Partners a été choisi pour dessiner les plans de la future ville verte qui sera compacte, carrée et protégé des vents chauds du désert par des murs. Ses ruelles seront étroites, ombragées, et bordées de cours d’eau pour les rafraîchir.

Réduire sa dépendance vis-à-vis du pétrole

La ville recyclera la totalité de ses déchets, y compris les eaux usées. Ceci permettra de réduire de 80% la consommation d’eau de mer dessalée. Une partie des eaux usées sera également utilisée pour l’irrigation des plantations destinées à l’alimentation et à la production de biocarburants.

Concernant les transports, la marche et le vélo seront privilégiés. Pour les plus longues distances, un système de transport non polluant remplacera les voitures.

L’émirat d’Abou Dhabi qui est un important producteur de pétrole et de gaz, estime que ses réserves de pétrole pourront durer 150 ans. Cherchant à réduire sa dépendance vis-à-vis de l’or noir, il a lancé en 2006 un programme intitulé “Le climat change”, dont Masdar City fait partie.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter