Des mesures pour combattre l’obésité

Big_Mac.JPGRoselyne Bachelot, ministre de la Santé, de la Jeunesse et des Sports, a présenté hier de nouvelles mesures destinées à lutter contre l’obésité.

Pour Roselyne Bachelot, les taux de surpoids et d’obésité en France ne sont “pas acceptables“. En effet, selon les dernières estimations, 3,5% des enfants de 3 à 17 ans souffrent d’obésité et 14,3% de surpoids, et 16,9% des adultes souffrent d’obésité et 32,4% de surpoids.

La ministre a donc présenté plusieurs mesures pour lutter contre l’obésité. Une réunion de concertation sur la publicité télévisée dans les programmes jeunesse sera organisée le mois prochain. L’objectif de cette rencontre est de supprimer la publicité pour certains produits alimentaires diffusée pendant les programmes destinés aux enfants.

Je vais dans un premier temps faire appel au sens de l’autodiscipline“, a déclaré Roselyne Bachelot qui attend des “engagements volontaires” des professionnels. En cas d’échec, “je proposerai des mesures législatives d’interdiction“.

Des associations ravies

Elle souhaite également que les confiseries et sucreries soient retirées des présentoirs situés aux caisses des grandes surfaces. Une réunion avec les industriels et les représentants du commerce et de la distribution se tiendra avant la fin du mois “avec l’objectif d’un retrait effectif en juin“.

Roselyne Bachelot a également annoncé des mesures en direction de la restauration scolaire et la création d’un Observatoire de la qualité alimentaire (Oqali).

Le collectif “obésité: protégeons nos enfants“, qui regroupe six associations, dont les deux principales associations de parents d’élèves et l’UFC-Que Choisir, s’est félicité du “lancement d’une véritable politique de lutte contre l’obésité infantile“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter