Pollution de l’air : Londres prend des mesures

londres.JPGDès aujourd’hui, les poids-lourds les plus polluants qui veulent entrer dans la capitale britannique devront s’acquitter d’une taxe de 200 livres, soit 266 euros.

Selon l’AFP, les poids-lourds, camping-cars et camions de transport de chevaux de plus de 12 tonnes qui rejettent trop de polluants devront payer la taxe avant d’entrer dans le Grand Londres, une vaste zone (plus de 1.500 km2) qui souhaite devenir “la plus vaste zone à faibles émissions polluantes au monde” et qui abrite sept millions et demi d’habitants. En juillet, bus, cars et camions plus légers seront taxés. En octobre, ce sera au tour des vans et des minibus.

Selon ses partisans, la taxe “verte” qui sera appliquée dès aujourd’hui permettra de réduire les rejets les plus polluants de 16% d’ici à 2012. Cette mesure devrait également permettre d’économiser 250 millions de livres, soit 331 millions d’euros, en frais de santé.

Dans une ville du monde moderne, la population devrait avoir la possibilité de vivre et de travailler sans la peur d’être empoisonné par l’air qu’elle respire“, avait déclaré en mai dernier Ken Livingstone, maire de Londres.

Un air plus propre

Selon les autorités londoniennes, la taxe “verte” devrait inciter les transporteurs à mettre leurs véhicules aux normes européennes. Selon le responsable du réseau de transports londonien, ceci concerne un tiers des poids-lourds et la moitié des cars.

Pour la Freight Transport Association, une association du transport de fret, “les Londoniens et les chauffeurs routiers devront payer un prix énorme pour une amélioration dérisoire de la qualité de l’air. (…) La plus grande pollution provient des voitures et elles ne sont pas concernées“.

Jenny Jones, élu Vert au conseil municipal londonien, a déclaré à l’AFP : “Peu m’importe s’il ne s’agit que d’un montant dérisoire. Je suis Londonienne. Je dois respirer cet air. Je veux de l’air plus propre, peu importe de combien“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter