SHELL – Plie devant le gouvernement argentin

argentine_01.jpgSuite aux menaces de sanctions, le groupe pétrolier anglo-néerlandais Shell a imité ses concurrents en cédant aux exigences du gouvernement argentin qui lui demandait de baisser ses prix.

Juan Jose Aranguren, président de Shell en Argentine, a indiqué au quotidien argentin “La Nación” qu’il devait tenir compte de la situation du marché argentin et des exigences des gérants de ses stations service.

Alors que les concurrents du groupe anglo-néerlandais avaient décidé de revoir leurs prix à la baisse, Shell avait refusé de faire de même. Le gouvernement argentin avait alors menacé Shell de lourdes sanctions.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter