Le plan énergétique européen, une aubaine pour l’éthanol

carburant_vert_biocarburant.jpgAprès l’annonce du plan énergétique de la Commission européenne destiné à lutter contre le changement climatique, le Brésil, premier producteur mondial d’éthanol, va devoir se préparer au fait que d’ici 2020, les biocarburants devront représenter 10% du carburant consommé par les véhicules des Européens.

Nous jugeons (ce plan comme étant) très positif car cela va permettre le développement et la consolidation du marché européen des biocombustibles“, a déclaré à l’AFP Géraldine Kutas, assesseur international de l’Union de l’Industrie de la canne à sucre de Sao Paulo (Unica).

Le Brésil voit dans ce plan énergétique “davantage une perspective qu’une opportunité réelle car le problème auquel est confronté l’éthanol brésilien en Europe reste les tarifs élevés qui lui sont appliqués (60% au-dessus de son prix), une question qui n’est pas soulevée dans le plan“.

21,5 milliards de litres d’éthanol

Selon Unica, l’année dernière, le Brésil a fourni quelque 800 millions de litres d’éthanol au marché européen, soit 30% de la consommation européenne.

Le plan européen pourrait se traduire en une demande annuelle maximum estimée à 21,5 milliards de litres d’éthanol, soit plus que la production brésilienne actuelle.

L’industrie brésilienne est suffisamment engagée en terme d’investissements pour répondre à la demande interne qui a augmenté de 3,7 milliards de litres en 2007 pour atteindre les 16,7 milliards” a déclaré à l’AFP Plinio Nastari, patron du cabinet de consultants Datagro.

Les opportunités d’exportations, si elles surgissent, obligeraient le Brésil à se tenir prêt, à s’engager à des provisions et des contrats de moyens et long termes, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter