Jean-Louis Etienne jette l’éponge

Total_Pole_Airship.JPGAlors que son dirigeable, le Pole Airship, s’est crashé hier, Jean-Louis Etienne a annoncé l’annulation de l’expédition qu’il devait mener en mars prochain au pôle Nord.

L’aéronef avec lequel l’explorateur devait se rendre au pôle Nord en mars prochain afin d’y réaliser des mesures de l’épaisseur de la calotte glaciaire s’est crashé hier, emporté par les vents violents qui soufflaient sur la région de Fayence, dans le sud de la France. Une bourrasque de 170 km/h a complètement arraché le piquet auquel était attaché le ballon; ce dernier a été emporté et s’est écrasé sur une habitation à près de 600 mètres de là.

Des larmes dans la voix, Jean-Louis Etienne a tenu un point presse sur l’aérodrome de Fayence au cours du quel il avouait, “c’est un choc pour moi et une immense déception. C’est trois ans et demi de travail intensif réduit à néant pour moi et pour une équipe qui n’a jamais compté son temps“.

Il a effectivement fallu se rendre à l’évidence, “le dirigeable est complètement détruit, il est irréparable“. Cette mésaventure rend l’expédition impossible, d’autant plus que “la mesure de la banquise doit se faire au mois d’avril, et bien entendu nous ne serons pas prêts“.

Pas abandonné, juste reporté

En revanche Jean-Louis Etienne a indiqué que son principal sponsor, le groupe pétrolier Total, ne le lâchait pas et qu’il continuait à soutenir le projet qui n’est donc pas abandonné, juste reporté. “L’envie de cette mission est toujours là, personne ne veut abandonner. On va continuer, on va tout refaire, la confiance est intacte, même si le moral de l’équipe en a pris un coup“, a conclu l’explorateur.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter