La Norvège s’inquiète de la fonte des glaces de l’Antarctique

antartic.jpgSuite à une visite en Antarctique, Jen Stoltenberg, Premier ministre norvégien, a indiqué dimanche que le niveau des océans pourrait fortement monter suite à une fonte rapide des glaces de l’Antarctique.

Après une visite de deux jours dans la station scientifique norvégienne Troll, dans l’est de l’Antarctique, Jen Stoltenberg a déclaré à Reuters : “C’est alarmant. Les sonnettes d’alarme retentissent. Le fait que les décideurs feignent d’ignorer ces signaux est irresponsable“.

Nous avons besoin d’en savoir plus, plus précisément. Les scientifiques ne disent pas qu’ils savent ce qui se passe actuellement (en Antarctique) mais ils craignent (…) que la calotte glaciaire terrestre ne glisse vers la mer et ne fonde“, a-t-il ajouté.

Des zones menacées

Si l’ensemble de la glace de l’Antarctique fondait, le niveau des océans pourrait augmenter de près de 60 mètres. En comparaison, si la totalité de la calotte glaciaire du Groenland fondait, le niveau des mers du globe monterait de 7 mètres.

Selon le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec), au cours du XXIe siècle, le niveau des mers du globe pourrait monter de 18 à 59 cm.

Pour Jen Stoltenberg, la montée du niveau des mers pourrait menacer des villes côtières, des îles et des régions basses au Bangladesh ou en Floride.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter