Biocarburants : la Commission européenne réfute une étude britannique négative

carburant_vert_biocarburant.jpgHier, Andris Piebalgs, Commissaire européen à l’Energie, a contesté une nouvelle étude réalisée par une commission de la Chambre des Communes britannique qui indique que le bilan environnemental des biocarburants serait négatif.

La Commission est en profond désaccord avec les conclusions du rapport” de la Chambre des Communes, a indiqué lundi Andris Piebalgs, selon qui le développement des biocarburants “entraîne des réductions significatives des émissions de gaz à effet de serre, en comparaison avec leur alternative, le pétrole“.

La Commission européenne doit présenter demain un plan détaillé pour réduire ses émissions de gaz à effets de serre de 20% d’ici 2020. Les biocarburants devront représenter 10% de la consommation totale d’essence et de gazole dans les transports en 2020, contre 1% en 2005. Selon l’AFP, le plan devrait préciser des critères environnementaux pour éviter de porter atteinte aux forêts.

Réduire la dépendance énergétique

Selon le rapport de la commission environnementale de la Chambre des communes, “le soutien aux biocarburants a été prématuré au regard des risques environnementaux importants associés aux technologies actuelles” et “la seconde génération de biocarburants pourrait jouer un rôle dans la réduction des gaz à effet de serre un jour dans l’avenir“.

Hier, la Commission européenne a précisé que les biocarburants avaient l’avantage de réduire la dépendance de l’Union européenne vis à vis des producteurs de pétrole. Selon Bruxelles, “en attendant que d’autres technologies comme l’hydrogène deviennent compétitives, la seule alternative aux biocarburants est le pétrole“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter