Une pêche durable et responsable

filets_peche.jpgMichel Barnier, le ministre de l’Agriculture et de la Pêche a présenté hier devant les représentants des 22.000 marins-pêcheurs français, son plan “sans précédent” pour une pêche durable et responsable. Ce plan d’action de 310 millions d’euros sur 3 ans devrait permettre à ce secteur d’exercer son activité dans les meilleures conditions.

Interrogé à l’issue de la réunion, le ministre confiait que “ce plan vise à permettre aux bateaux de retrouver leur viabilité“. De plus, “il comporte des mesures sociales sur l’attractivité du métier de marin-pêcheur, des mesures de sécurité“.

Ce plan comporte donc l’instauration d’une taxe de 2% prélevée sur la vente des poissons dans la grande distribution (et répercutée sur le prix de vente). Cette taxe devrait alors rapporter 80 millions par an soit sur les 3 années du plan, 240 millions. Les 2.500 petites poissonneries seront exclues du paiement de cette taxe qui ne concerne néanmoins pas les huitres, ni les moules.

La modernisation des bateaux

Une autre des mesures les plus importantes concerne la modernisation des bateaux. 235 millions seront consacrés à ce poste afin notamment de réduire la consommation de gazole et à l’envoi à la casse des navires les plus vétustes. Pour accompagner cette dernière mesure, des aides à la reconversion seront alors systématiquement attribuées aux membres des équipages.

Parmi les autres mesures annoncées, 20 millions sont prévus afin de dédommager les marins pendant les périodes à terre, des réductions d’intérêts d’emprunts pour les jeunes patrons, et un renforcement de la sécurité.

Réaction du Comité national des Pêches, “ces mesures semblent répondre aux attentes exprimées par la profession (…) La mise en place du comité de suivi permettra de valider et de vérifier les modalités d’application en fonction des spécificités portuaires et des métiers de la pêche“.

  • facebook
  • googleplus
  • twitter